Biographie (FR)

Un apogée dans la carrière internationale du chef d’orchestre Walter Proost est sans doute son début à succès avec le “Royal Philharmonic Orchestra” à Londres en mars 1999. Cet orchestre prestigieux le nommait aussitôt après chef d’orchestre invité stable pour les saisons à venir. Entre-temps Maestro Proost dirigeait plusieurs concerts dans le Royaume-Uni, e. a. au “Royal Albert Hall” à Londres, et entreprenait plusieures tournées en Belgique et aux Pays-Bas. La collaboration avec cet orchestre renommé dans le monde entier comprend aussi différents enregistrements de CD.

Sa prestation antérieure avec le “Niederösterreichisches Tonkünstler-Orchester” dans le “Großer Musikvereinssaal” à Vienne en mars 1998 remportait aussi un succès fou. A l’invitation de l’orchestreWalter Proost retournait depuis lors à Vienne chaque année pour une prestation comme chef d’orchestre invité, e. a. pour le concert d’ouverture du saison 2000-2001, des concerts de Valentin en février 2002, deux concerts dans le cycle “Musik der meister” qui avaient lieu respectivement le 7 décembre 2002 et le 19 avril 2004. La dernière invitation comprenait une série de 7 concerts qu’il dirigeait en avril 2005.

Depuis Octobre 2013, il est directeur artistique et chef principal de l’orchestre “European Philharmonia”, dont il veut rendre la musique classique plus près des gens.

De 2014 à 2018 il était “Principal guest conductor” du “St.Petersburg State Symphony Orchestra”. Il a dirigé également l’orchestre lors de plusieurs tournées internationales (Finlande, Belgique, Suisse, Italie, Chine et Mexique).

En 2013, il a eu l’honneur de diriger les deux seuls concerts de Maestro Placido Domingo dans le Benelux.

De 2006 jusqu’en juin 2013, il occupait le poste de directeur artistique et chef principal de l’orchestre “Orkest der Lage Landen”.

De juillet 2000 jusqu’en janvier 2005 Walter Proost remplissait la fonction de premier chef d’orchestre de l’ “Orchestra Sinfonica della Provincia di Bari”. Outre une saison de concerts fort étendue en Italie ils faisaient aussi deux tournées remarquables à travers la Belgique et les Pays-Bas.

A l’invitation personnelle du Maestro Giancarlo Menotti il dirigeait deux concerts en juillet 2001 et 2002 lors de son célèbre “Festival of Two Worlds” à Spoleto.

A partir de la saison 1999-2000 Maestro Proost se produit comme chef d’orchestre invité stable chez l’Orchestre Symphonique de la Radio & Télévision Slovène à Ljubljana (RTV Slovenija). Le 14 octobre 2002 il avait le plaisir de diriger un concert avec cet orchestre qui a été diffusé en direct par l’EBU (European Broadcasting Union) dans 14 pays Européens, ainsi qu’ aux États-Unis, le Canada et le Japon.

En novembre 2002 il dirigeait le “Teatro Lirico di Cagliari” dans un concert en direct à Munich pour la station de radiodiffusion “Bayerische Rundfunk”. A ce projet grandiose et unique coöperaient 300 exécuteurs. A ce concert était programmée la “Messa di requiem di Pier Paolo Pasolini” de Roberto De Simone.

A partir de la saison 1999-2000 Maestro Proost était régulièrement le chef d’orchestre invité de l’ “Orchestra Filarmonica Italiana” à Piacenza. Le 13 février 2000 ils exécutaient un concert prestigieux au Vatican de Rome dans le cadre de la célébration de l’Année Sainte. Dans l’arrière-saison de 2000 ils étaient invités en Belgique et les Pays-Bas.

La carrière à succès internationale du Maestro Proost s’étend encore toujours constamment. Il dirige régulièrement des orchestres éminents en Europe, e.a. en Angleterre, l’Italie, l’Allemagne, la France, l’Espagne, la Turquie, la Slovénie, la Croatie, la Suisse, les Pays-Bas et la Belgique. Destournées avec l’ “Orchestra Sinfonica di Sanremo” – où il était directeur musical et chef d’orchestre de 1994 à 1997 – le menaient à travers l’Italie, la Belgique, les Pays-Bas et l’Allemagne.

Aux États-Unis ses prestations comme chef d’orchestre invité étaient chaque fois régalées de critiques élogieuses. C’était le cas à San Francisco, Sacramento, San Diego, Denver et ailleurs. Il dirigeait aussi quelques orchestres en Amérique Latine, e.a. au Mexique et au Brésil. A l’Extrême-Orient il était invité à diriger l’Orchestre Philharmonique de Séoul en Corée et l’Orchestre Philharmonique de Nagoya au Japon.

Maestro Proost a collaboré avec des solistes célèbres comme Aldo Ciccolini, Gil Shaham, José Van Dam, Barbara Hendricks, Mariella Devia, Boris Belkin, Barry Douglas, Radovan Vladkovich, Pierre Amoyal, Augustin Dumay, et beaucoup d’autres.

De 1978 à 1989 il remplissait la fonction de Directeur Général et Artistique chez le “ Vlaamse Kameropera” à Anvers.

Le chef d’orchestre Walter Proost à plusieurs enregistrements sur son actif. Nous ne mentionons que les plus importants.

Plus récemment, il a enregistré toutes les oeuvres de Beethoven pour piano et orchestre, y compris Triple Concerto, Choir Fantasy, Concerto pour violon (version piano) et les cinq concertos, avec le “St. Petersburg State Symphony Orchestra” et pianiste brésilienne Eliane Rodrigues.

En coöpération avec “Het Vlaams Kamerorkest” et le violoniste renommé Jaap van Zweden un CD a été publié pour le label “Sony Classical”. Sur ce CD sont à écouter des oeuvres de Leonard Bernstein, notamment “Serenade after Plato’s Symposium”, “Trois danses de “On the town”” et l’”Ouverture à la Suite Candide” ainsi que le “Concerto pour violon, opus 14” de Samuel Barber.

Pour la maison de disques “Disques VDE-GALLO” il réalisait avec l’”Orchestra Sinfonica di Sanremo” trois CD sous le nom collectif “Classical Music around the World”.

En décembre 1999 il enregistrait son premier CD avec le “Royal Philharmonic Orchestra” qui comprend une sélection d’ouvertures de divers compositeurs.

Walter Proost est né à Beveren-Waas (Belgique) et entamait ses études musicales au Conservatoire Royal Flamand d’Anvers où il suivait les cours de théorie, piano, batterie et direction d’orchestre. Ensuite il étudiait pendant deux ans la direction d’orchestre chez Jan Stulen, premier chef d’orchestre du “Nederlands Radio- en Televisieorkest” de la NOS à Hilversum. En 1978 et 1979 il complétait son étude aux États-Unis d’Amérique – avec Leonard Bernstein – et au Japon.